Des vœux chargés d’émotion!

Cette cérémonie des voeux 2020 est pour moi particulièrement chargée d’émotion car c’est la dernière fois que je m’exprime devant vous en tant que Maire. Voilà 25 ans, mes chers amis, que j’ai l’honneur de diriger notre commune. J’ai décidé, après ce quart de siècle, de passer la main. Cette fonction de Maire, multiple et souvent complexe m’a énormément motivé. Elle implique une capacité de réflexions, d’analyses de situations et la nécessité de se projeter dans l’avenir. Le Maire est l’élu de tous et se doit d’oeuvrer pour tous. D’un point de vue humain, cette fonction m’a permis de croiser de nombreuses personnes, connues ou inconnues, dont le passage a marqué mon esprit et le village. Pour moi, la principale richesse passe par la rencontre et le partage avec les autres. Chacun a quelque chose en soi à apporter aux autres.

J’ai travaillé avec différentes équipes municipales qui ont chacune dégagé leur propre énergie. Le travail d’équipe avec les Maires de la CAD puis de DPVA m’a permis de tisser des liens d’amitié avec les autres Maires. La diversité des communes de la DPVA est un atout pour l’unité de ce territoire. Nous devons valoriser cette diversité, qu’elle soit économique
ou touristique. Une nouvelle compétence intercommunale est en place depuis le 1er janvier 2020 :
La gestion de l’eau et de l’assainissement. Cette mesure a pour effet de faire des économies d’échelle et de renforcer la cohérence au niveau de l’aménagement du territoire.
L’actualité climatique nous rappelle à l’ordre.
La Florieye, qui était encore à sec en septembre, a de nouveau débordé en novembre, nous rappelant, s’il le fallait, qu’elle est toujours là et qu’elle nous fait payer sa colère. Je tiens à remercier la population et les employés municipaux qui ont donné de leur temps pour venir en aide aux sinistrés. Merci pour cet élan de solidarité.
Les travaux de restauration morphologique de la Florieye, ces fameux travaux dont je vous parle tous les ans, ont bien été prévus et des fonds sont disponibles. Mais, pour être membre du Syndicat Mixte de l’Argens, je peux vous certifier que ce n’est pas là que ça freine, bien au contraire, mais que toute une pléiade d’ « orchidoclastes » retarde tout. Une fois pour des raisons environnementales, une autre fois pour des raisons administratives… Je ne peux m’empêcher de poser la question : à quel
moment la vie des personnes deviendra-t-elle une priorité ? Les finances sont là, les projets sont là et on patine. C’est incompréhensible et frustrant pour l’élu que je suis ! Et pour compliquer un peu plus la situation, les travaux d’aménagements futurs du chemin de la passerelle, qui étaient programmés sur les trois années à venir, devront être terminés impérativement d’ici fin 2020 pour ne pas retarder les travaux du SMA sur la Florièye. Vous comprenez bien l’urgence de cette opération dont le coût tourne autour de 800 000 €. D’où l’appel vital d’aide à tous nos financeurs : Etat, Région et Département, sans compter que la commune devra emprunter.


L’un des rôles du Maire, c’est aussi le respect de la nature et de notre environnement. L’utilisation de notre terre nourricière a progressivement changé de destination et nous en subissons maintenant les conséquences. Préserver la nature, c’est aussi protéger notre avenir. La pression foncière est une réalité économique. L’espace agricole est en voie de régression. Il est important aujourd’hui de créer des zones agricoles protégées afin de conserver des terres de culture. C’est ce que j’ai fait sur notre commune. Pourquoi protéger nos terrains agricoles avec des règlements ? C’est simple ! L’évolution de notre société fait qu’on ne supporte plus rien : ni le bruit, ni les odeurs, à peine son voisin. C’est hélas un monde d’intolérance, d’égoïsme et de suspicion qui prend le dessus. Nous devons certes avoir une démarche écologiste et la volonté de préserver la nature. La limitation de l’utilisation des pesticides a été fortement engagée par nos agriculteurs. Paradoxalement, un arrêt total de traitement serait fatal à notre production agricole et à notre économie agro-alimentaire. Alors, attention à ne pas faire de généralités et à rester cohérents. On fait disparaitre nos productions et on se nourrit de produits venus d’ailleurs et issus de règlementations opaques. Il faut trouver le bon équilibre et retrouver le bon sens.

Dans le domaine de l’écologie, j’ai été très favorable à la mise en place d’actions permettant d’oeuvrer tous ensemble pour la santé de notre planète. J’espère que le projet présenté à l’ADEM par l’association Taradéenne « Zéro déchets », avec l’aide de DPVA, sera retenu. Et si Taradeau devenait une ville pilote ? Je suis persuadé que dans un proche avenir, un panneau distinguera notre village dans ce domaine. Rien d’étonnant dans un petit village au grand renom.
Côté finances…
Au cours de ce dernier mandat, nous avons dû faire face à deux investissements subis, Il s’agit de la remise aux normes, devenue indispensable, de notre salle des fêtes et de la restauration urgente de la Tour de guet. Ces travaux obligés ont grevé considérablement notre budget. Par conséquent d’autres projets n’ont pu aboutir ou n’ont été réalisés que partiellement. (Ex : la rue Saint Joseph ou la place du Ménage). De gros travaux sur le pluvial ont été réalisés avec le soutien du Conseil départemental. Ce dernier a réalisé une très belle route, très appréciée des usagers. Et je transmets les félicitations des usagers.
Revenons au centre du village. Le projet a été pensé dans le souci de maintenir cette vie, cette convivialité que doit procurer un petit centre village comme le nôtre.
Dans un premier temps, la place de la mairie a été réaménagée et puis un premier immeuble a été construit. Pour le second, la démolition de l’ancienne boulangerie libère l’espace pour sa future construction.
Il restera à réaliser l’aménagement du carrefour et nous voilà, à Taradeau, dotés de notre « triple A » : Accueillant, Attractif et tourné vers l’Avenir.
La communauté d’agglomération a quant à elle poursuivi son étude de la Vigne à Vélo pour relier les Arcs à Vidauban via Taradeau. Elle a mis en place une borne touristique interactive sur la place de la mairie ainsi qu’un totem le livre nomade dans l’accueil de la mairie qui permet à de nombreux lecteurs d’apprécier les dernières sorties littéraires. Elle a également mis en place, cette année, deux abribus.


Depuis le début de l’intercommunalité, la commune a bénéficié de la réalisation du stade et de l’installation du site du Taradel. En cours de réalisation, le sentier de l’Oppidum. Celui-ci permettra aux promeneurs de faire une boucle en partant de la table d’orientation connectée. Le coût de cet investissement s’élèvera à 110.000 euros. Il restera, sur ce fond de concours de l’ag-glo une somme de 120.000 euros qui vont nous aider à payer les grands travaux que nous avons réalisés sur le pluvial.


La vie à Taradeau :
Nous avons la chance, à Taradeau, d’avoir un tissu associatif important. Nos associations sont toutes plus dynamiques les unes que les autres, je les en félicite et les en remercie. Pour que cela perdure, ces bénévoles dévoués, qu’ils soient dirigeants ou encadrants, doivent être respectés et encouragés. Être adhérant d’une association, ce n’est pas être un simple consommateur d’activités mais être acteur de l’association qui vous accueille. En 2019, une association a été mise à l’honneur : Tarad’oppidum a reçu « le prix régional pour la réhabilitation des sites archéologiques ». Félicitations à son Président et à toute son équipe. Merci de porter haut les couleurs de Taradeau. Je vous souhaite la même réussite dans le prochain chantier du site médiéval.


Depuis le 2 janvier, nous avons la chance d’avoir un nouveau médecin à Taradeau.
Je voudrais maintenant, tout naturellement et du fond du coeur, remercier toutes celles et ceux qui ont oeuvré à mes côtés durant ces quatre mandats.
* Merci à vous les membres des équipes municipales qui avez toujours été disponible et qui avez mis vos compétences au service de nos concitoyens.
* Merci à mes adjoints pour leur présence quotidienne et leur dévouement.
Merci à vous le personnel des différents services municipaux pour votre professionnalisme. Merci à la Communauté d’agglomérations et à toutes ses équipes pour leur fidèle soutien technique et financier et pour l’intérêt qu’ils ont su porter à nos différents projets.
Enfin, merci à vous, Chères Taradéennes et chers Taradéens pour la confiance dont vous m’avez témoigné à chacun de mes mandats successifs.
A l’heure de vous présenter mes derniers voeux, j’ai une pensée toute particulière pour tous nos concitoyens et pour nos amis qui souffrent de la maladie, de la solitude, de la perte d’un être cher. Une pensée pour Roseline, pour Roland qui ont tant oeuvré pour notre commune. Pour Anna et Joseph WESTERMAYER, Maire fondateur du jumelage Taradeau-Röhrmoos. Je vous transmets les voeux de nos amis de Röhrmoos.
Mes chers amis, mes voeux pour 2020 seront, comme chaque année, placés sous le signe de la solidarité, de l’entraide et de la fraternité. En ces temps, nous devons apprendre ou réapprendre à regarder autour de nous… tout simplement à vivre ensemble.


Je souhaite à tous les acteurs économiques de notre commune, de pouvoir continuer à exercer leur activité professionnelle en toute sérénité. Ils ont un rôle social majeur par leur service de proximité envers les habitants du village. Je leur demande de garder confiance en l’avenir et d’avoir le courage nécessaire pour relever de nouveaux défis…./….

Merci à vous, Taradéennes et Taradéens de faire travailler nos professionnels locaux.
Pour conclure cette traditionnelle cérémonie, je vous présente, mes chers amis, mes voeux les plus sincères. Que cette année 2020 vous apporte, ainsi qu’à vos proches, la santé, le bonheur partagé en famille et entre amis, l’amour et l’amitié réciproque, la sérénité et la paix, le courage d’entreprendre et la réussite de vos entreprises.
Que nous puissions continuer à vivre heureux à Taradeau, notre petit village au grand renom. Bonne et heureuse année 2020 !
Merci à tous. Vous me manquerez. C’est sûr !

Gilbert GALLIANO

Maire de Taradeau 1995-2020

Vœux de SLT

En ce début d’année, l’équipe de SLT vous présente ses meilleurs voeux pour 2020 et vous remercie pour votre soutien.

La reprise s’est bien passée et nous avons actuellement 100 adhérents. Si vous avez pris en ce début d’année la bonne résolution de faire du sport, n’oubliez pas que l’association vous propose du Pilates, du zilgrei, de la gym douce, du step, du cross training, du pound, de la gym tonic, du stretching, du renforcement musculaire ainsi que de la gym pour les enfants.
L’année étant bien entamée, nous avons revu les tarifs : 1 séance par semaine 60€ et en illimité 110€, licence comprise. Alors n’hésitez pas et venez nous rejoindre !

Assemblée Générale Oppidum Bike

Une bonne vingtaine de sportifs était réunie autour de leur président Marc Paulhiac afin d’assister à cette assemblée.

Fort de plus de 90 adhérents répartis dans les communes de l’agglomération (dont une dizaine de Taradéens) le président a déploré le manque de bénévoles l’obligeant à limiter le nombre d’évènements ainsi que le nombre de jeunes recrues précisant que ce club de VTT (le deuxième en nombre du département) n’était pas une garderie mais que les parents désirant s’investir étaient les bienvenus.

Monsieur le maire de Taradeau, présent à cette assemblée en a profité pour demander aux cyclistes de respecter la forêt, principalement le site entre la Tour et l’Oppidum en rappelant que cette zone était protégée et donc interdite aux parcours de VTT. La soirée s’est ensuite terminée avec le verre de l’amitié.

Principes et modalités de collecte des encombrants à la demande

Une collecte des déchets encombrants est désormais organisée par la Dracénie Provence Verdon Agglomération tous les 15 jours sur la commune de Taradeau. Afin de bénéficier d’un enlèvement, il est nécessaire de vous inscrire à l’accueil de la mairie.


Les déchets encombrants des ménages sont les objets de mobilier des habitations trop volumineux, pour être transportés dans une voiture vers les déchèteries communautaires. Ce sont les appareils électroménagers, les mobiliers d’appartement/maison, les objets divers tels que vélo, mobilier de jardin… Sont exclus les déchets provenant des petits travaux et du bricolage des particuliers, les objets issus des bâtiments tels que volets, portes fenêtres, brouette…. Les cartons sont également exclus et pour rappel un conteneur spécifique à leur collecte est à votre disposition place de l’Ormeau.


La collecte est limitée à 3 objets encombrants par foyer. Les objets destinés à l’enlèvement devront impérativement être déposés devant les propriétés, sur le domaine public, la veille au soir de la collecte.
Rappel important, lors de travaux ou de livraison d’un mobilier réalisés par des professionnels, ceux-ci sont tenus par la loi de reprendre les déchets ou l’ancien mobilier.


Les déchèteries de la DPVA sont à la disposition des particuliers pour y déposer les déchets non admis à la collecte des encombrants à domicile. Les horaires de la déchèterie Les Arcs/Taradeau située chemin de la Chabotte, Quartier l’Ecluse aux Arcs-sur-Argens est ouverte du lundi au samedi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 et le dimanche de 8h00 à 12h00.

Remerciements

Suite aux intempéries survenues sur la commune les 23 et 23 novembre dernier, les habitants de la rue des Taradines ont subi de nombreux dégâts.

Les familles Vergriete et Savastano, entre autres, souhaitent remercier les bénévoles, la mairie et les services techniques pour leur avoir apporté de l’aide lors des opérations de nettoyage.

Retour sur le repas de Noël des aînés

Pour la vingt-cinquième année consécutive, Christine Peyronnet
entourée de l’équipe des bénévoles du C.C.A.S ainsi que de nombreux
élus a proposé aux aînés du village un excellent repas dans une ambiance festive et amicale.

Cent vingt personnes ont répondu présent et tous les participants ont pu apprécier la qualité de la prestation.

Félicitations à toutes et à tous pour ce gros travail de préparation et d’organisation.