Forum des associations Taradéennes

Comme chaque année, les nombreuses associations du village vous donnent rendez-vous sur le parking de la salle des fêtes le Samedi 11 Septembre de 9h à 12h afin de vous informer sur les multiples activités que vous pourrez pratiquer à Taradeau.

Et il y en aura pour tous les goûts, du sport, de la détente, de la culture, de la fête, de l’écologie, du patrimoine.

Venez rencontrer les nombreux bénévoles qui tout au long de l’année animent notre village.

Pass Sanitaire et port du masque obligatoires

Sports et Loisirs Taradéens (SLT)

Notre Assemblée Générale est prévue le 3 septembre 2021 à 18h à la Salle des fêtes de Taradeau (Ouvert à tous) et vous pourrez nous rencontrer également au forum des associations le 11 septembre à Taradeau.

Voici dès à présent quelques  informations:

Tarifs

-Forfait annuel 1 séance :  90 € (frais d’inscription inclus)    

-Au mois : 15 € par mois + frais  d’inscription 25 € (le premier mois )

-Forfait annuel illimité : 160 € (frais d’inscription inclus)              

-Enfant : forfait annuel 90 € (frais d’inscription inclus)

Pour nous contacter:

Email slt.taradeau@gmail.com

Téléphones : 

  -Joëlle Fondrevelle (Secrétaire) 06 67 05 75 55

  -Christine Hislen (Trésorière) 06 12 90 90 41

Site web  http://sportsetloisirs-taradeau.fr

Aménagement du centre bourg – Ateliers participatifs

Depuis 2009, les élus ont, dans le cadre de la préparation des documents d’urbanisme, collaboré étroitement avec le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) du Var.

Depuis, le plan d’urbanisation proposé à l’époque, a été suivi dans ses grandes lignes et a servi de base dans les acquisitions foncières engagées par la commune dans la dernière décennie.

Dans l’objectif de parvenir à un aménagement urbain de qualité, alliant des espaces publics à de l’habitat collectif, l’actuelle équipe municipale a, fin 2020, passé une nouvelle convention avec le CAUE pour réfléchir sur 2 principaux secteurs :

Mr le Maire et les élus invitent les habitants qui le souhaitent à participer aux ateliers participatifs de réflexion sur le renforcement de la centralité du Village.

L’équipe du CAUE VAR, composées d’urbanistes et d’architectes, animera les ateliers pour recueillir votre parole, vos attentes, vos désirs. Ils en feront ensuite la synthèse pour présenter aux élus, qui ne participeront volontairement pas aux travaux des ateliers, les orientations qui en découlent.

Venez donc en toute liberté exprimer pleinement et de manière constructive vos réflexions pour bâtir un aménagement harmonieux du centre village.

 

Sécheresse 2021 : la situation continue de se dégrader

Le bassin des fleuves côtiers et la partie varoise du bassin versant de l’Arc passent en alerte sécheresse, tandis que le bassin versant de l’Argens et de l’Agay bascule en situation de crise.


Par arrêté préfectoral du 3 août 2021 (téléchargeable ici) , le préfet déclare l’état d’alerte sécheresse dans la zone C pour la partie du bassin versant des fleuves côtiers (notamment Grand Vallat, Reppe, Las, Eygoutier, Gapeau,
Maravenne, Batailler, Vieille, Fenouillet, Bourrian, Giscle, Préconil), ainsi que dans la zone D3 pour la partie varoise du bassin versant de l ‘Arc.
Il place également l’Argens, jusqu’alors en alerte renforcée, en état de crise sécheresse, qui est le plus haut niveau.


En effet, les trop faibles précipitations depuis plusieurs semaines conduisent à une baisse inexorable du débit des cours d’eau. Des situations d’écoulements non visibles et d’assecs ont également été
observées lors de la campagne d’observation des étiages de l’office français de la biodiversité de juillet 2021. Seuls sont épargnés, pour l’instant, et restent en vigilance, les bassins versants du Verdon, de la
Durance et de la Siagne.
Pour savoir dans quelle zone vous êtes, rendez-vous sur les sites internet des Services de l’État dans le Var (www.var.gouv.fr) ou sur le site national PROPLUVIA (www.propluvia.developpement- durable.gouv.fr). Vous y trouverez également tous les arrêtés, le plan-cadre sécheresse ainsi que d’autres informations utiles.
En cas de non-respect des mesures de restriction, vous vous exposez à une contravention de 5ème classe (1.500 euros pour les personnes physiques, pouvant aller au quintuple pour les personnes morales).


Ainsi, il convient désormais de mettre en œuvre les mesures de restriction suivantes

 

 

(*) Ces mesures peuvent être adaptées selon les contraintes locales pour la préservation de l’alimentation en eau potable.
Les réserves, dans les golfs alimentés par une autre ressource que l’eau potable ou le prélèvement dans les nappes, sont librement utilisables par les golfs.
(**) Les établissements pouvant démontrer que leurs besoins en eau utilisée pour le procédé de fabrication ont été réduits au minimum (mise en œuvre des techniques les plus économes du secteur d’activité, respect d’une valeur de consommation spécifique reconnue pour le secteur d’activité, etc.) ne sont pas soumis aux réductions de prélèvement ci-dessus. Ils veilleront toutefois à optimiser leur gestion de l’eau (ordonnancement de la production…).
(***) Une tolérance sur l’horaire de début d’interdiction administrative sera observée pour l’irrigation par enrouleur, jusqu’à 11h du matin.
Les mesures de restrictions (réduction des prélèvements et interdiction horaire) ne s’appliquent pas aux cultures arrosées par micro-aspersion ou par goutte à goutte, aux cultures en godet, aux semis sous couvert, aux jeunes plants et micro-plants (reprise) en micro-mottes et aux pépinières, ni aux cultures spécialisées et aux productions de semences.


Pour les réserves constituées hors période de sécheresse et non situées sur un cours d’eau, aucune réduction des prélèvements ne leur est appliquée. En revanche, une abstention d’irrigation de 9h00 à 19h00 à partir de ces réserves est à recommander. Aucun remplissage ou mise à niveau de ces réserves ne peut être effectué en période de sécheresse.
Les relevés des compteurs sont effectués à fréquence bimensuelle.


Ne sont pas concernés par ces mesures les usages prioritaires de l’eau : il s’agit des usages liés à la santé (dispositifs d’abattage des poussières en carrières, abreuvage des animaux, etc), à la salubrité (opérations de nettoyage ne pouvant être reportées par exemple), à la sécurité civile (eaux d’extinction des incendies par exemple), à l’alimentation en eau potable et à la préservation des écosystèmes aquatiques

CCAS Atelier mémoire pour les Séniors

Le CCAS remet en place dès le mois de Septembre l’atelier mémoire qui n’a pu être effectué avant la crise sanitaire.

Nous vous rappelons que celui-ci est entièrement gratuit et concerne les personnes de 60 ans et plus.

ATELIER MEMOIRE : 10 séances de 2 h

  • les lundis : 13 – 27 septembre   )
  • les lundis : 11 – 25 octobre     )       de 9h30 à 11h30
  • les lundis :  8 – 22 novembre    )      salle de l’ormeau
  • les lundis :  6 – 20 décembre    )
  • les 2 dates de janvier 2022 ne sont pas définies.

Inscriptions et renseignements auprès de l’accueil de la Mairie ou de Mme PEYRONNET Christine en charge du CCAS au 04.94.99.70.30

Troubles du voisinage

Avec l’arrivée des beaux jours, un petit rappel de savoir-vivre s’impose…

 

Les bruits de voisinage sont des bruits générés par le comportement d’une personne ou d’un animal et causant des nuisances sonores. Ils peuvent être sanctionnés, dès lors qu’ils constituent un trouble anormal, se manifestant de jour comme de nuit.

 

Bruits punissables :

Les bruits de comportement sont tous les bruits provoqués de jour comme de nuit :

par un individu, locataire ou propriétaire d’un logement (cri, talons, chant, fête familiale, jeux dans la piscine…), ou par une chose (instrument de musique, chaîne Hi-fi, téléviseur, outil de bricolage, pétard et feu d’artifice, pompe à chaleur, électroménager…), ou par un animal (aboiements…), 

Lorsque ces bruits sont commis la nuit, on parle de tapage nocturne.

 

La nuit :

Il n’existe pas de définition du tapage nocturne (plages horaires concernées).

Lorsque le bruit est commis la nuit, l’infraction pour tapage nocturne existe même lorsque ce bruit n’est pas répétitif, ni intensif, ni qu’il dure dans le temps.

Il y a tapage nocturne lorsque :

l’auteur du tapage a conscience du trouble qu’il engendre, et qu’il ne prend pas les mesures nécessaires pour remédier au tapage.

 

En journée :

En journée, le bruit peut causer un trouble anormal de voisinage dès lors qu’il est répétitif, intensif, ou qu’il dure dans le temps.

 

Rappel de la réglementation :

L’Article R. 623-2 alinéa 1er du Code pénal punit de l’amende prévue pour les contraventions de la 3é classe (68 €) « les bruits ou tapages injurieux ou nocturnes troublant la tranquillité d’autrui ».

                                  

 

LA POLICE MUNICIPALE