Pluies intenses : le kit de sécurité

Un mois de pluie en quelques heures : sur l’arc méditerranéen, de fortes crues peuvent s’abattre de manière soudaine et violente. Les cours d’eau débordent, entraînant des courants violents et torrentiels. 15 départements, des Pyrénées-Orientales aux Alpes-Maritimes en passant par la Corse, sont particulièrement concernés par ces épisodes pluvieux (appelés épisodes cévenols) à partir de fin août et durant l’automne. Quand une inondation survient, quelques comportements de sauvegarde s’imposent. Il est recommandé de rester chez soi et de se tenir informé. Ne vous approchez pas des cours d’eau. Reportez vos déplacements, même pour aller chercher vos enfants, ils sont en sécurité à l’école. Utiliser sa voiture est extrêmement dangereux : moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture. N’allez pas non plus chercher votre véhicule dans un parking souterrain. Prenez des nouvelles de vos proches et restez informés : les sites de Vigicrues et de Météo-France (disponibles aussi sur application mobile) sont accessibles en permanence et un numéro de téléphone est à disposition (05 67 22 95 00). Ces sites vous donneront l’information sur l’état de vigilance en cours et en cas d’alerte (lorsque le danger est avéré et que les secours sont déployés). Dans ce cas, préparez-vous à vivre en autonomie pendant quelques jours, en ayant l’essentiel à portée de main : nourriture, médicaments, radio, bougie, copie de la carte d’identité… Ce kit de sécurité doit être facilement accessible : en cas d’inondation, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés. Rappelons que le risque inondation est le risque naturel concernant le plus de monde en France avec plus de 10 000 communes potentiellement impactées.

Plus d’informations : pluie-inondation.gouv.fr.

film explicatif sur le kit de sécurité ici et ci-dessous

 

 

 

 

Pluies intenses : adoptez les bons gestes

Sur l’arc méditerranéen, à partir de fin août et durant l’automne, l’équivalent de plus d’un mois de pluie peut s’abattre en quelques heures. Quand une inondation survient, quelques comportements de sauvegarde s’imposent. Il est recommandé de rester chez soi et de se tenir informé sur les sites de Vigicrues et de Météo-France (disponibles aussi sur mobile) ou par téléphone au 05 67 22 95 00. Les enfants doivent rester en sécurité dans leur école, l’usage de la voiture pour aller les chercher étant extrêmement dangereux : moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture. N’allez pas non plus chercher votre véhicule dans un parking souterrain. En cas de forte crue, préparez-vous à vivre en autonomie pendant quelques jours, en ayant à portée de main l’essentiel comme de la nourriture, une radio ou des médicaments… L’ensemble des éléments à avoir dans son kit de sécurité est indiqué sur l’affiche de la campagne ou sur pluie-inondation.gouv.fr.

Plus d’informations : pluie-inondation.gouv.fr

video explicative ici et ci-dessous

 

 

Adoptez les bons gestes:

 

La commune de Taradeau place son espace public sous vidéoprotection

Les finalités recherchées de ce système sont les suivantes:

  • Sécurité des personnes,
  • protection des bâtiments publics,
  • régulation du trafic routier,
  • prévention des atteintes aux biens,
  • prévention d’actes terroristes,
  • prévention du trafic de stupéfiants,
  • constatation des infractions aux règles de la circulation
  • et autres (manifestations exceptionnelles).


(Pour toute information relative au droit d’accès aux images s’adresser à la police municipale de Taradeau au 04.94.99.34.31.)

Bruits de voisinage

Petit rappel de la réglementation afin de vivre en harmonie avec son voisinage.
Pour les particuliers: Jours ouvrables de 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 19h30. Samedi de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00. Dimanche et jours fériés de 10h00 à 12h00.
Pour les professionnels: Jours ouvrables 7h00 à 20h00. Interdit les dimanches et jours fériés sauf en cas d’intervention urgente.

Stationnement des véhicules « à cheval » sur 2 emplacements

Lorsque vous laissez votre voiture, veillez à ne jamais gêner les autres automobilistes ou piétons. Le marquage sur la chaussé a pour fonction de guider l’usager.

Le Code de la route renseigne sur les droits et les devoirs de l’automobiliste lorsqu’il conduit mais il impose également des consignes en ce qui concerne le stationnement.

Le stationnement à cheval sur 2 emplacements matérialisés, est passible d’une contravention à l’article R 417-6 ou R 417-10 du code de la route. (Soit 35€ d’amende).

Stationnement devant la salle des fêtes

Il est demandé aux usagers de la salle des fêtes « Edouard Soldani », de ne pas stationner leurs véhicules devant l’entrée de la salle.

Seuls les véhicules de secours, et de service sont autorisés à stationner devant l’entrée de la salle des fêtes.

Rappel de la réglementation :
Lorsque que l’on stationne un véhicule hors d’un parc de stationnement ou d’une place matérialisée par un marquage, vous êtes susceptible de recevoir une amende pour stationnement gênant.

Article R. 417–10 du code de la route : « Tout véhicule à l’arrêt ou en stationne-ment doit être placé de manière à gêner le moins possible la circulation ».
(Amende de classe 2 soit 35 €).

La Police Municipale

Taille des haies, arbres, arbustes ou autres végétations

Les haies vives, les arbres, les arbustes, les lierres ou toute autre végétation, plantés en bordure des voies publiques ou privées peuvent être source de danger. Ils peuvent masquer la visibilité pour les automobilistes, cacher de panneaux de signalisation routière ou gêner la libre circulation des véhicules et des piétons.

Aussi, en respect de la réglementation en vigueur, nous vous demandons de veiller à la taille ou à l’élagage de toute végétation plantée en bordure de route ou de trottoir, afin qu’elle ne dépasse pas l’aplomb en limite du domaine public et qu’elle ne touche pas de fils conducteurs aériens (EDF, Télécom, Eclairage public).

A défaut, la commune serait contrainte de faire procéder aux travaux d’élagage et tous les frais engagés seraient à la charge des propriétaires.

La Police Municipale

Opération Tranquillité Vacances

Opération Tranquillité Vacances

L’opération « Tranquillité Vacances » est un dispositif de prévention reconduit tous les ans par les services de police et de gendarmerie. Ce dispositif vise à diminuer le risque de vol par effractions susceptibles d’être commis dans les domiciles, durant l’absence des habitants partis en vacances. Pour en bénéficier, venez signaler votre absence aux services de police ou de gendarmerie dont vous dépendez géographiquement.

Qu’est-ce que l’opération Tranquillité Vacances ?

Les services de police effectuent une, et si possible, plusieurs vérifications par 24 heures, à votre domicile. Ils vont s’assurer, qu’il n’existe aucun signe d’effraction. Ils vous contacteront immédiatement sur votre lieu de villégiature en cas de problème, ou contacterons toute autre personne que vous leur aurez désignée.

Comment bénéficier de l’Opération Tranquillité Vacances ?

En venant signaler aux services de police dont vous dépendez géographiquement, votre départ en vacances, la durée de votre absence, et vos coordonnées (adresse et téléphone).

Télécharger la demande de surveillance. 

N’oubliez pas les précautions à prendre et les moyens à mettre en œuvre afin de dissuader les malfaiteurs :

  • Veiller à la fermeture des portes et fenêtres, 
  • Ne pas laisser les clés dans un endroit accessible, 
  • Ne pas laisser d’écrits signalant votre absence, 
  • Faire retirer votre courrier et les prospectus de la boîte aux lettres, 
  • Faire ouvrir les volets et les persiennes, à des heures irrégulières, 
  • Ne rien laisser à portée des malfaiteurs pouvant être utilisé pour pénétrer dans le domicile par effraction (outils, échelle,…), 
  • Ne pas laisser d’objet de valeur, chéquier, papiers d’identité, 
  • Indiquer son départ au voisinage, afin qu’il puisse signaler tout fait anormal.

Pluie – inondation : les 8 bons comportements à adopter

Campagne pluie-inondation

Chaque année, les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration touristique : l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Les épisodes de pluies méditerranéennes se produisent principalement durant la période de septembre à mi-décembre.

Le ministère a mis en place une campagne de sensibilisation des populations aux phénomènes et aux bons comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses.

15 départements de l’arc méditerranéen concernés

Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse.

L’objectif de cette campagne est d’expliquer les conditions des épisodes méditerranéens, leurs conséquences en termes de précipitations, de ruissellement et d’inondation, ainsi que les dispositifs de vigilance et les comportements individuels qui sauvent.

Les pluies méditerranéennes intenses : qu’est-ce que c’est ?

Le phénomène des pluies méditerranéennes intenses

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée se situent principalement en bordure de la Méditerranée, même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme.

Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône. L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours.
Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation. Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.

Les épisodes méditerranéens
Crédits : Météo-France

e terme « cévenol » est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l’intensité des épisodes qui l’affectent, mais de telles situations fortement pluvieuses frappent régulièrement tout l’arc méditerranéen et sont donc loin d’être exclusivement « cévenoles ».

Au-delà de l’influence de la mer Méditerranée citée plus haut, les situations génératrices de fortes pluies cévenoles peuvent être de deux types.

Celles où l’influence du relief est prépondérante : l’exemple cévenol illustre parfaitement l’influence du relief sur les régimes de précipitations. Lorsque qu’une masse d’air chaude et humide, poussée par des vents de basses couches, vient buter contre une barrière montagneuse, elle se soulève le long du relief. Avec l’altitude, elle se refroidit et la grande quantité de vapeur d’eau qu’elle contient se condense avant de finir par retomber sous forme de fortes précipitations. Les Cévennes ne sont pas le seul relief proche de la mer : des précipitations avec forçage orographique concernent également les Pyrénées, les Alpes ou la Corse. Ce lien fort avec le relief conduit souvent à des précipitations qui se concentrent sur un périmètre géographique réduit. Le dernier épisode cévenol majeur de ce type date de novembre 2011, où en 5 jours (du 1er au 5), les cumuls ont atteint les 1000 litres/m² sur l’Ardèche.

Celles où l’activité orageuse est principalement liée aux conditions météorologiques : ces systèmes orageux ne couvrent alors pas forcément des zones très étendues, mais génèrent de très fortes intensités de précipitations (dépassant souvent les 100 litres/m² à l’heure). Ils peuvent parfois se régénérer (on parle alors de cellules stationnaires) en créant une vaste bulle d’air froid de surface, qui agit alors comme un relief ou un obstacle, en soulevant la masse d’air toujours au même endroit. De tels épisodes ont été observés,par exemple, le 22 septembre 1993 à Aix-en-Provence, le 6 septembre 2010 à Cavaillon, le 1er décembre 2003 à Marseille, le 29 septembre 2014 et le 23 août 2015 à Montpellier.
Finalement, ces forts cumuls peuvent atteindre plusieurs centaines de litres/m² (200 litres/m² en 24 heures et plus, avec une intensité horaire pouvant atteindre les 100 litres/m²), sur des bassins versants où le ruissellement peut se concentrer rapidement. Les cours d’eau gonflent et peuvent provoquer des inondations torrentielles avec des débordements importants. L’imperméabilisation des sols, en zone urbaine notamment, contribue à accentuer ces ruissellements.

Bien préparer son kit de sécurité

Quel kit de sécurité face à une inondation ?

Dans une situation d’urgence, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés. Préparez-vous à vivre de manière autonome quelques jours (3 jours) avec certains objets essentiels. Le kit de sécurité sera placé dans un endroit facile d’accès pour pouvoir le récupérer plus rapidement possible.
Le kit de sécurité se compose de:

  • Radio et lampes de poche avec piles de rechange
  • Bougies, briquets ou allumettes
  • Nourriture non périssable et eau potable
  • Médicaments
  • Lunettes de secours
  • Vêtements chauds
  • Double des clés
  • Copie des papiers d’identité
  • Trousse de premier secours
  • Argent liquide
  • Chargeur de téléphone portable
  • Articles pour bébé
  • Nourriture pour animaux

Je note les numéros utiles:

  • Ma mairie
  • 112 ou 18 Pompiers
  • 15 SAMU
  • 17 Gendarmerie, Police

Je connais les niveaux de vigilance :

  • Jaune: phénomènes localement dangereux
  • Orange: phénomènes dangereux et étendus
  • Rouge: phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle

source: https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/campagne-pluie-inondation#