Feux de forêt : préservons la végétation face aux incendies

 

1 feu de forêt sur 2 est causé par une imprudence 🔥🌲

  Ni feux, ni barbecue aux abords des forêts,

Pas de cigarettes en forêt.

  Connaissez-vous tous les bons gestes pour prévenir les feux de forêt et s’en protéger ?

Informez-vous sur http://feux-foret.gouv.fr

 #FeuxDeForet

Le ministère de la Transition écologique et solidaire, en lien avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, renouvelle du 19 juin au 18 août 2020 la campagne de prévention contre les feux de forêt. Compte tenu des conditions météorologiques de ces derniers mois, l’ensemble de la végétation est particulièrement sèche. Il convient d’adopter de bons comportements pour protéger les espaces naturels comme les forêts, les champs, les zones de friche… L’ensemble du territoire national est concerné par ce risque d’incendie.

Prévenir le feu, protéger la forêt et la végétation

Un mégot de cigarette jeté, un barbecue, des combustibles stockés trop près des habitations, des outils sources d’étincelles manipulés près d’espaces naturels : ces gestes en apparence anodins peuvent provoquer des départs de feux de végétation, en forêt ou près de zones naturelles comme les champs ou les friches. Par ailleurs, après avoir passé plusieurs semaines confinés, nous aurons envie de profiter de la nature : il convient d’être d’autant plus prudents et d’adopter des comportements responsables. Aujourd’hui, 80 % des incendies sont déclenchés à moins de 50 mètres des habitations.

Risque de feu : prévenir tout au long de l’année

Si ces gestes de prévention s’appliquent essentiellement en été, période à fort risque, la prévention des incendies doit se faire tout au long de l’année, avec notamment :

  • le débroussaillage de son habitation : un terrain débroussaillé permet au feu de passer sans provoquer de grands dommages et facilite le travail des sapeurs- pompiers ;
  • la préparation de sa maison : la conception d’un bâtiment, de par ses aménagements et son entretien, permet de le rendre moins vulnérable à l’incendie (avec des matériaux durables et étanches, le nettoyage des toitures et gouttières, l’éloignement – au moins 10 mètres – des matériaux dangereux et inflammables).

Changement climatique, sécheresse et risque incendie

Cette année, les conditions météorologiques sont particulièrement propices au départ de feux de végétation, en forêt et dans des zones naturelles sensibles. Météo-France indique que la sécheresse de 2019 combinée aux conditions climatiques de ces derniers mois –  températures élevées, rareté des précipitations et fortes rafales de vent – conduit à une vulnérabilité de la végétation sous toutes ses formes. La hausse des températures et le vent favorisent l’évapotranspiration des végétaux qui sont amenés à puiser une plus grande quantité d’eau dans le sol pour compenser cette perte d’eau dans le végétal. Quand la végétation ne trouve plus assez d’eau dans le sol pour maintenir l’équilibre, elle devient plus sèche et fait office de combustible pour les départs de feux.

Une augmentation des feux en France

Avec les effets du changement climatique, de nouvelles zones seront davantage exposées aux risques d’incendie, notamment dans le nord-ouest de la France (Pays de la Loire, Centre-Val de Loire et Bretagne). Dans les zones déjà touchées telles que la Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Occitanie, la Corse et les départements pyrénéens de la Nouvelle-Aquitaine, le risque d’incendie pourrait s’étendre à la moyenne montagne. Il est également probable que la saison des incendies de forêt s’allonge dans l’année, passant ainsi de 3 mois actuellement à 6 mois dans un avenir proche. Les feux devraient être plus intenses et plus rapides compte tenu des sécheresses accrues et l’augmentation de grands feux pourrait entraîner de fortes régressions des peuplements forestiers dans les régions les plus exposées.

Cérémonie du 14 Juillet 2020

La cérémonie du 14 Juillet se déroulera à 11h avec piquet d’honneur.

Pour rappel, les consignes de distanciation sociale et les mesures barrières seront à mettre en œuvre. Aussi, les embrassades et poignées de main sont à proscrire.

SIDEVAR – des vacances pour les familles taradéennes à tarifs avantageux

Créé par arrêté inter préfectoral le 6 Janvier 1969, sous l’impulsion de Maurice JANETTI, Sénateur du Var, le SIDEVAR

(Syndicat Intercommunal pour le Développement des Vacances Rurales) est un syndicat à vocation unique de coopération

intercommunale. Il doit son existence à la volonté des élus des communes rurales du Haut Var, appelées aussi « Les Pays du Verdon ».

Aujourd’hui, se sont 17 communes qui œuvrent ensemble pour promouvoir une véritable politique de vacances rurales et

donner à tout un chacun la possibilité d’être accueilli dans les plus beaux sites.

Taradeau adhérant au SIDEVAR, les taradéens et taradéennes peuvent donc profiter de vacances à la mer, dans les gorges du Verdon ou dans le massif des écrins à des tarifs avantageux

 

SUR LA MEDITERRANEE

« Les Pins Penchés » au LAVANDOU

tél : 04 94 71 19 89

email : lespinspenches@wanadoo.fr

brochure téléchargeable ici

 

DANS LES GORGES DU VERDON

« Le Château » à BAUDUEN

tél : 04 94 70 08 29

email :lechateaudebauduen@orange.fr

brochure téléchargeable ici

Collecte des encombrants

Les déchets encombrants des ménages sont collectés à la demande des particuliers suivant un calendrier établi pour chaque commune et après inscription et prise de RDV auprès des mairies qui remplissent une fiche récapitulative des demandes.

Afin de permettre de réaliser cette collecte dans les délais de travail impartis des agents , le nombre maximum d’inscrit par jour de collecte est fixé à 14. De même pour le nombre maximum d’objet  par foyer est fixé à 3 voir 4 selon le volume.

Les objets demandés et notifiés sur la liste à l’enlèvement devront être impérativement être déposés devant les propriétés, sur le domaine public, la veille de la collecte après 19h00.

Les déchèteries de la Communauté d’Agglomération Dracénoise sont à la disposition des particuliers pour y déposer les déchets non admis à la collecte des encombrants à domicile dans la limite des déchets admis.

Piscines à l’état d’abandon

Le service de la police municipale a été plusieurs fois sollicité pour des piscines non entretenues.

Afin de permettre à votre voisin de profiter de son jardin en toute tranquillité, il est  urgent de prendre les  dispositions nécessaires pour traiter l’eau de votre piscine.                      

Petit rappel :

Pendant les périodes de non utilisation, un traitement larvicide doit être effectué dans les piscines. Les eaux stagnantes sont sources de maladies et permettent la prolifération des moustiques tigres entraînant des risques de Dingue ou de Chikungunya. 

Le Règlement Sanitaire Départemental du Var précise à l’article 121 concernant les Insectes :

« ….les pièces d’eau, telles que mares, fosses à eau, voisines des habitations sont l’objet de mesures larvicides  régulières, telles que désherbage, destruction par poison, épandage de produits larvicides agrées…….etc.».